Top PDF Étude des leviers à la pratique d’une activité physique durant la grossesse et en post-partum

Étude des leviers à la pratique d’une activité physique durant la grossesse et en post-partum

Étude des leviers à la pratique d’une activité physique durant la grossesse et en post-partum

« Non, je n'aime pas trop la poussette, je suis très porte bébé. Mais je pense à mon activité de jeune accouchée après la première grossesse. Stéphanie Brémont propose une activité de yoga des jeunes mamans, et les bébés étaient acceptés. Je l'ai fait durant 4 à 5 mois. 2 à 3 séances par semaine pendant mon congé. Ensuite, c'était plus difficile à la reprise du travail, j'ai tenu 1 fois par semaine. J'ai un budget "sport" et j'ai pu ainsi prendre le relais sur une activité adaptée. C'était génial, parfait car c'était du sport en petit groupe et cela fait du lien avec des femmes comme nous. C'était une activité physique sur tapis, sur ballon, sur buche, sur des séances d'une heure. Ce n'est pas cardio mais cela correspond à mon profil de yoga et de pilâtes. La salle était disponible 1H30, donc après la séance d’une heure, les femmes pouvaient rester tester de nouveau les postures, allaiter. C'était le paradis, mais j'ai déménagé et c'est pourquoi, je le fais à la maison maintenant car je n'ai pas trouvé l'équivalent. »
Show more

71 Read more

Freins et motivations à la pratique d’une activité physique pendant la grossesse : état de lieux des pratiques des femmes enceintes ou venant d’accoucher sur la ville de Montpellier

Freins et motivations à la pratique d’une activité physique pendant la grossesse : état de lieux des pratiques des femmes enceintes ou venant d’accoucher sur la ville de Montpellier

Concernant l’évaluation des croyances sur les risques ou les bienfaits de l’AP pendant la grossesse (questions 43 et 45), la liste des bénéfices et des risques supposés a pu influencer la réponse des femmes et ne pas refléter leurs véritables connaissances ou croyances. Cependant, ces questions étant en fin de questionnaire, une question ouverte à la place aurait pu apporter moins de réponses par lassitude. Certains autres bénéfices auraient pu être proposés, comme les bénéfices sur le nouveau-né ou le post- partum, décris en première partie. La réponse « autre » a tout de même laissé la place à des réponses différentes ou à des commentaires pour ces deux questions. On peut faire la même critique pour les questions sur les freins et les motivations (questions 30-31 et 32), d’autant plus que dans leurs cas la partie « autre » a finalement été peu remplie. Les questions 29 à 32 étaient à remplir en fonction de la réponse donnée à la question 27. Cette consigne a pu donner lieu à un défaut de réponses par confusion.
Show more

129 Read more

L'incontinence urinaire chez les femmes sportives primipares au cours de la grossesse et en post-partum

L'incontinence urinaire chez les femmes sportives primipares au cours de la grossesse et en post-partum

8 gestationnel, l’hypertension artérielle, le bien-être physique et psychique et diminue les symptômes veineux ou vasculaires (œdèmes des membres inférieurs, varices, thrombose veineuse) (12) (13). En post-partum, il semble y avoir moins de hernies de faiblesse, de lombalgies, de phlébites et de varices mais aussi de dépressions du post-partum quand la pratique est modérée (14). L’HAS (haute autorité de santé) ainsi que les collèges des gynécologues obstétriciens américains et français s’harmonisent pour prôner l’importance d’une activité physique lors d’une grossesse à partir du moment où elle est modérée et régulière et s’il n’y a aucune contre-indication médicale notable. Ils excluent les sports à risques de traumatismes, notamment abdominaux, et de chutes. Toutefois, il parait nécessaire que les femmes soient vigilantes aux moindres symptômes devant les faire arrêter ou ralentir leur pratique (métrorragies, dyspnée, contractions utérines, céphalées, vertiges, pertes de liquide amniotique). Il est absolument nécessaire d’avoir une hydratation suffisante et des apports énergétiques adaptés. D’autre part il y a lieu de s’abstenir d’exercices en décubitus dorsal surtout à partir du quatrième mois de grossesse et d’éviter l’altitude. Enfin, la reprise d’un sport au cours du post-partum est tout à fait compatible avec l’allaitement, il est tout de même préférable de donner le sein avant l’exercice physique pour éviter le passage d’acide lactique dans le lait (13).
Show more

73 Read more

Effets de la pratique d’une activité physique et/ou sportive avant et pendant les deux premiers trimestres de la grossesse
Impact sur la mère et l’enfant

Effets de la pratique d’une activité physique et/ou sportive avant et pendant les deux premiers trimestres de la grossesse Impact sur la mère et l’enfant

24 Notre étude, comme d’autres, ne met pas en évidence de lien significatif entre la pratique d’une activité physique et/ou sportive avant la grossesse et pendant les deux premiers trimestres de la grossesse et l’apparition d’hypertension artérielle pendant la grossesse ni de trouble thromboembolique dans le post-partum. Le bénéfice de la pratique d’une activité physique sur la pré-éclampsie est discuté. Il existe une diminution du risque de pré-éclampsie chez les femmes pratiquant une activité physique vigoureuse pendant l’année précédent leur grossesse et poursuivie pendant le début de la grossesse, ce qui s’explique par la complexité de l’étiopathogénie où intervient précocement, entre autre, la placentation et la réaction immunitaire. (Hagaard et al, 2010), (Meher et Duley ; 2006). Pour être bénéfique, la pratique d’une activité physique doit être encadrée par des conseils sur la fréquence, l’intensité et la durée. Elle doit s’adapter aux différents trimestres de la grossesse. Pour ce qui est des troubles thromboemboliques, les activités aquatiques diminuent les œdèmes des membres inférieurs en favorisant la redistribution de l’eau interstitielle vers le système vasculaire, et améliorent le retour veineux en diminuant la pression veineuse et le risque de survenue de varices. (Artal, 2003).
Show more

70 Read more

Effets de l'activité physique durant la grossesse sur le cerveau de la mère et de l'enfant

Effets de l'activité physique durant la grossesse sur le cerveau de la mère et de l'enfant

1.1.1 Activité physique La préoccupation première de l'étude de l'activité physique chez les femmes enceintes a longtemps été la sécurité du foetus (Brenner, Wolfe, Monga, & McGrath, 1999; Clapp, Kim, Burciu, & Lopez, 2000; MacPhail, Davies, Victory, & Wolfe, 2000). Ainsi, peu d'études ont documenté spécifiquement les modifications des réponses à l'exercice chez la femme. Dans les quelques études qui s'y sont intéressées, deux approches méthodologiques sont fréquemment utilisées. Dans l'une de ces approches, le groupe de femmes enceintes est comparé à un groupe contrôle de femmes non enceintes, idéalement appariées afin d'éviter des biais d'âge et d'éducation (Clapp, 1996). Dans l'autre modèle, les femmes enceintes sont testées à deux reprises, au cours de la grossesse et en post-partum. Ainsi, elles sont comparées à elles-mêmes (Spinnewijn, Wallenburg, Struijk, & Lotgering, 1996). Pour les deux approches, le moment de la grossesse quand a lieu l'évaluation est important à prendre en compte, car les adaptations à la grossesse évoluent en général de façon linéaire. Les résultats ne peuvent donc être généralisés qu'au moment précis étudié (Pivarnik, 1996). Pour le second modèle, le moment post-partum étudié peut aussi avoir une grande influence sur les résultats. Les modifications physiologiques liées à la grossesse ne se dissipent pas instantanément, et la fatigue liée à l'allaitement et au manque de sommeil peuvent nuire aux mesures (Uzendoski et al., 1990). En combinant des études de chacune des approches méthodologiques, on obtient une meilleure compréhension des effets de l'activité physique durant la grossesse sur le corps de la femme enceinte.
Show more

152 Read more

Mise en place du lien mère-enfant dans le post-partum après une grossesse issue d’un don d’ovocyte

Mise en place du lien mère-enfant dans le post-partum après une grossesse issue d’un don d’ovocyte

Si nous avons pu entrevoir une grossesse heureuse pour la majorité, il nous a toutefois semblé exister une appréhension liée aux antécédents médicaux et à la difficulté d’être enceinte. Ainsi, Mme A nous a exposé une « grossesse stressante parce que mon dossier fait que je suis stressée, stressante parce qu’on sait que c’est un miracle et qu’on sait que c’est unique et on mesure tout le poids de ce qu’on a dans le ventre et qu’on sait qu’il faut en prendre soin ». Pour Mme B, la grossesse n’a pas été vécue positivement. Elle nous a expliqué que « la grossesse ça été très très compliqué (…). Être enceinte c’était un truc nécessaire pour avoir le bébé, mais c’est le bébé la finalité ». Elle avait tout de même conscience qu’« il y avait aussi des trucs qui me sont très très personnels, (…) c’est lié à mon histoire, c’est absolument pas une réalité bien sûr, mais pour moi cet embryon qui est raccroché par le cordon ombilical, ça me rappelait moi quand j’étais sous perfusion, que je pouvais pas bouger ». Elle a rajouté : « j’avais quand même conscience que c’était mes séquelles à moi, que ça n’avait rien à voir avec le vécu de mon bébé ». Nous pouvons donc percevoir l’impact que peuvent avoir les antécédents sur le vécu de la grossesse. Nous pouvons ainsi supposer que cet impact va être retrouvé lors de la mise en place du lien mère-enfant, puisque les antécédents médicaux semblent rejaillir fréquemment dans les différents vécus des patientes.
Show more

93 Read more

Les dyspareunies du post-partum

Les dyspareunies du post-partum

4.3.2. Réadaptation face à ce nouveau corps [14] [28] L’allaitement peut contribuer à la modification de l’image corporelle féminine. En effet, le sein qui, avant la grossesse occupait une place érotique importante lors des relations sexuelles se voit totalement transformé aussi bien physiquement, que par la place qu’il occupait au sein du psychisme. Pour les femmes allaitantes, il peut être considéré comme le moyen d’alimentation de leur enfant, lui étant essentiellement réservé et responsable du lien si fort qui les unit. De plus, pour certaines femmes, l’augmentation de volume du sein provoque une tension mammaire responsable de la perte de sensorialité de cette zone ou, à l’inverse, une sensibilité exacerbée responsable de douleurs. Enfin, les écoulements lactés possibles peuvent devenir dérangeants et rendre inconfortable la réalisation de l’acte sexuel.
Show more

89 Read more

La contraception dans le post-partum

La contraception dans le post-partum

2. Sur le plan anatomique a) L'utérus L’utérus se rétracte, se contracte et involue rapidement après la délivrance. Cette involution est favorisée par la lactation immédiate après l'accouchement grâce à l'ocytocine. Son volume diminue rapidement ainsi que son poids ( d’un kilo et demi après l’accouchement à 70 grammes au huitième jour, c’est-à-dire la taille d’une orange ). L’involution est très rapide les deux premières semaines, puis plus lente par la suite. Elle n'est totale qu’au bout de deux mois minimum moment où l’utérus reprend sa taille normale d’environ six centimètres et un poids de 50 grammes ( taille d’une figue ). Durant l’involution, le segment inférieur disparaît et le col se reconstitue pour retrouver sa consistance et sa longueur en une semaine environ. Après dix jours, l’orifice interne se referme tandis que l’orifice externe demeure légèrement déhiscent jusqu'au vingtième jour. Sur le plan histologique, l’involution utérine s’explique par la disparition de l’œdème, le retour à la normale de la longueur des fibres musculaires et une dégénérescence des fibres musculaires néoformées (4-5).
Show more

138 Read more

Devenir mère en situation d'immigration : le vécu des femmes de la grossesse au post-partum. Étude qualitative réalisée à la maternité du CHRU de Brest d'octobre à décembre 2015

Devenir mère en situation d'immigration : le vécu des femmes de la grossesse au post-partum. Étude qualitative réalisée à la maternité du CHRU de Brest d'octobre à décembre 2015

L'enquête s'est déroulée dans le service de maternité du Centre Hospitalier Universitaire de Morvan à Brest. Les entretiens ont été réalisés d'Octobre à Décembre 2015. 2.4.2 Recrutement Dans un premier temps, et après autorisation au préalable des coordinateurs en maïeutique, nous sommes allés à la rencontre des professionnels de santé en garde dans le service de maternité, afin de les questionner sur la présence de femmes d'origine étrangère. En cas d'affirmation, nous prenions connaissance de l'origine dans le dossier médical de la femme et de l'année d'arrivée en France. En l'absence de cette dernière donnée, nous allions oralement la demander aux femmes. Puis, après avoir présenté sans détail l'enquête afin de ne pas influencer les réponses, chaque femme a été rencontrée seule dans leur chambre en service de maternité à partir du deuxième jour du post- partum.
Show more

39 Read more

Quand le pré partum rencontre le post partum

Quand le pré partum rencontre le post partum

Pourtant la contraception va devenir très vite, après la grossesse, un problème indispensable à régler si les femmes veulent pouvoir planifier leur prochaine grossesse. Certaines maternités organisent un groupe de paroles en suites de couches pour permettre aux femmes d’échanger leurs connaissances et expériences en matière de contraception et de poser des questions. Ces séances sont encadrées par une sage- femme. Ce type de fonctionnement permet à la sage-femme, lorsqu’elle va prescrire la contraception, d’avoir une femme avertie des différentes méthodes et ayant un choix pré-établi. Ceci permet aussi un gain de temps non négligeable. [12]
Show more

76 Read more

Pratique du repérage des violences à l’encontre des femmes durant la grossesse par les sages-femmes de l’Isère

Pratique du repérage des violences à l’encontre des femmes durant la grossesse par les sages-femmes de l’Isère

violences se rencontrent : les violences par le partenaire intime (2) (3) (4) (5), les violences sexuelles (le viol, les agressions sexuelles, les exhibitions sexuelles) (2), les mutilations sexuelles féminines, le harcèlement sexuel et le mariage forcé, la prostitution (3) (6) (7) (8). Ces mêmes violences se déclinent sous plusieurs formes : physique, psychologique, verbale, sociale, religieuse ou spirituelle, économique, administrative, cyberviolence. (6) (7) Les violences concernent toutes les femmes, quel que soit leur âge, origine, nation, mœurs et situation de famille, appartenance, ethnie, religion, race, handicap, état de santé, réputation, et situation socio-économique. L’inégalité entre les hommes et les femmes et l’acceptabilité de la violence dans la société font partie des causes les plus importantes de ces violences. (2) Il n’existe pas de profil particulier de la femme confrontée à des violences, ni de son ou de ses
Show more

67 Read more

Les pathologies de la reproduction chez la vache : étude en post-partum et en post-mortem

Les pathologies de la reproduction chez la vache : étude en post-partum et en post-mortem

Résumé : Notre étude a été réalisée en deux parties expérimentales, la première partie s'inscrit dans le cadre de décrire la fréquence des pathologies rencontrées en postpartum et d'identifier quelques facteurs de risque individuels ou d'environnement chez la vache laitière, sur une période allant de juin 2016 à mars 2017 ; et la deuxième partie est portée sur la

1 Read more

Comment conseiller le patient diabétique de type 1 dans la pratique d’une activité physique. Étude descriptive de 46 pratiquants réguliers

Comment conseiller le patient diabétique de type 1 dans la pratique d’une activité physique. Étude descriptive de 46 pratiquants réguliers

Le principe d’une activité physique ou sportive implique toujours une relation entre le sujet d’une part et son environnement proche d’autre part. Ainsi le lanceur va interagir avec un poids, le coureur avec le sol et le cycliste avec son vélo. Le corps humain produit alors un travail mécanique à partir d’une réserve d’énergie chimique sous forme d’ATP utilisé dans le Muscle strié squelettique (31). Ce dernier permet de déplacer des leviers osseux autour d’axes articulaires (épaule, genou, cheville). Les 600 et quelques muscles du corps humain (muscles lisses et myocarde inclus) rendent possible la marche, la course, la nage et autres activité physique. Le tireur à l’arc transmet par exemple un travail à la corde de son arc qui sera converti en énergie cinétique pour la flèche.
Show more

140 Read more

Étude de la présence d'une activité injurine durant la pancréatite aiguë chez le rat

Étude de la présence d'une activité injurine durant la pancréatite aiguë chez le rat

Dans ce travail, nous avons mesure, grace a la technique de Northern blot, les niveaux d'expression de 1'ARNm du HGF et de son recepteur, Ie c-Met, durant la pancreatite aigue chez Ie ra[r]

133 Read more

Apnée obstructive du sommeil durant la grossesse et orthèse dentaire : une
 étude pilote de faisabilité

Apnée obstructive du sommeil durant la grossesse et orthèse dentaire : une étude pilote de faisabilité

Satisfaction et confort Les patientes de notre étude ont en grande majorité apprécié le traitement ( 88%). Elles ont eu peu de complications ou d’effets secondaires. Deux questionnaires sur l’appréciation du traitement et sur les effets secondaires étaient remplis à deux moments différents, soit une fois après la première semaine d’utilisation complète et une fois à la fin de l’étude. Très peu de changements au niveau de l’occlusion ont été rapportés et rares sont les patientes qui ont ressenti de la douleur ou toute forme d’inconfort relié au port de l’appareil. L’OAM était intégrée graduellement dans leur routine de sommeil. Les patientes débutaient en le portant 1 ou 2 h la première soirée, ensuite 3 ou 4 h la deuxième soirée et la troisième soirée était une nuit complète avec l’appareil, si tout allait bien. Si de la douleur était ressentie au niveau des dents ou des tissus mous, les patientes étaient revues en clinique pour l’éliminer. Nous avions également prévu un protocole pour les articulations temporo-mandibulaires : des exercices de physiothérapie (ouvertures lentes et contrôlées) étaient à faire par les patientes au réveil. Aucune patiente n’a rapporté de douleur aux articulations temporo-mandibulaires pendant la grossesse et la période postpartum.
Show more

116 Read more

Les rêves durant la grossesse : étude de leur nature et de leur rôle prédictif dans l’adaptation psychologique à la maternité

Les rêves durant la grossesse : étude de leur nature et de leur rôle prédictif dans l’adaptation psychologique à la maternité

Le cas échéant, il serait intéressant de déterminer à quel moment de la grossesse ces représentations diminuent en fréquence et se dégagent de telles émotions. Cette thèse suggère également que les processus plus généraux de la formation d’imageries oniriques, tels que le développement de la trame narrative et l’interaction entre les personnages, demeurent intacts et stables en fin de grossesse. En fait, il semble que les défis psychologiques de la grossesse se transposent plus indirectement dans les rêves par la formation de scénarios négatifs, ceci sans que ces affects ne soient davantage dirigés contre la rêveuse (rêves masochistes), contre le bébé (représentations négatives ou en danger) ou contre les autres personnages (interactions agressives). D’un point de vue clinique, ces résultats ne sont pas sans rappeler la notion de contenance maternelle formulée par Bion (1979) : en projetant les sentiments dysphoriques sur les objets oniriques autres que le bébé (environnement ou personnages tristes, défectueux, etc.), les rêveuses enceintes pourraient protéger l’image intériorisée de l’enfant des sentiments hostiles qu’elles entretiendraient à son égard. Nous convenons qu’il s’agit là d’une interprétation qui peut sembler difficilement objectivable, mais une suggestion de recherche serait d’étudier les mécanismes projectifs des femmes enceintes à l’éveil (p. ex., Rorschach, Thematic Apperception Test) et de les mettre en lien avec ceux retrouvés dans les rêves. Ceci nous apparaît d’autant plus réalisable qu’une étude récente montre un lien direct entre certaines des mesures oniriques que nous avons utilisées dans le cadre de cette thèse et qui découlent justement du système d’Exner (2003) pour la cotation du Rorschach (éléments morbides, mouvements d’agressivité et de coopération entre personnages) et le fonctionnement psychologique d’enfants et d’adolescents victimes de violence (Kamphuis, Tuin, Timmermans, & Punamaki, 2008).
Show more

260 Read more

La contraception du post-partum : étude descriptive des connaissances des accouchées du 19 octobre au 26 novembre 2015 d’une maternité d’Auvergne de type trois sur leur contraception du post-partum

La contraception du post-partum : étude descriptive des connaissances des accouchées du 19 octobre au 26 novembre 2015 d’une maternité d’Auvergne de type trois sur leur contraception du post-partum

Dans cette étude il a été démontré que les femmes ayant suivi des cours de préparation à la naissance pour leur dernière grossesse avaient de meilleures connaissances sur leur pilule microprogestative. La préparation à la naissance semblerait être le moment opportun pour sensibiliser les femmes à l’intérêt de choisir le contraceptif adéquat à leur période du post-partum. Le risque d’une grossesse avant le retour de couches devrait également être abordé pendant cette préparation. Cependant toutes les femmes ne participent pas à ces cours. Dans un cadre de prévention, l’idéal serait une consultation spécialement dédiée à la contraception dans les semaines précédant la naissance. Donner des informations pour la deuxième fois aux femmes pendant le séjour à la maternité est nécessaire malgré le déficit d’attention que peuvent présenter les mères à ce moment là. En effet c’est à la sortie de la maternité que les femmes repartent avec une ordonnance de contraception. Il est donc nécessaire qu’elles aient effectué leur choix en matière de contraception après avoir reçu les informations utiles. La troisième répétition pourrait se faire durant une visite à domicile dans les jours suivant le retour à la maison. La femme est alors dans son milieu et a pu prendre ses repères en tant que mère, elle pourra alors être plus attentive.
Show more

121 Read more

Tolérance pour l’enfant des antirétroviraux durant la grossesse

Tolérance pour l’enfant des antirétroviraux durant la grossesse

ne doit en rien faire douter de l’absolue nécessité de cette prévention, ni retarder l’objectif d’élimination virtuelle de la transmission lancé par l’OMS. Compte tenu du nombre de femmes concernées, un effet grave – même rare – pourrait avoir des conséquences importantes, y compris sur l’adhésion des femmes à ces programmes de préven- tion. Parallèlement, les molécules utilisées durant la grossesse se diversifient très rapidement depuis les recommandations de ne pas modifier un traitement antirétroviral déjà en place au moment de la conception. Plus de 15 molécules de six classes différentes sont désormais utilisées, certaines sans aucune évaluation argumentée de pharmacologie, ni surtout de tolérance durant la grossesse. Une seule, la zidovudine, pour laquelle s’accumulent paradoxalement le plus grand nombre d’alertes, possède une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans cette indication. En outre, la toxicité doit être évaluée molécule par molécule, l’expérience hors grossesse ayant montré des profils de toxicité fort différents à l’intérieur d’une même classe thérapeutique.
Show more

6 Read more

Étude de la réponse immunitaire et de l'évolution de la quasiespèce du virus de l'hépatite C (VHC) durant la grossesse

Étude de la réponse immunitaire et de l'évolution de la quasiespèce du virus de l'hépatite C (VHC) durant la grossesse

finalement, de même que dans le premier article, les patients infectés par le VHC proviennent de la cohorte mère-enfant du CMIS (Centre Maternel et Infantile sur le SIDA), CHU mère-enfan[r]

254 Read more

Les hémorragies du post-partum immédiat : étude rétrospective quantitative uni-centrique

Les hémorragies du post-partum immédiat : étude rétrospective quantitative uni-centrique

Dès la Grèce antique, des écrits aristotéliciens ont décrit une prise en charge active de la délivrance en vue de diminuer le risque d’HPP [6]. Et ce à juste titre car les données récentes de la littérature colligées dans la méta analyse de la Cochrane par Begley et al. [7] prouvent que la prise en charge active de la délivrance réduirait de moitié l’incidence des HPP supérieures à 500 ml. Cette prise en charge active est définie aujourd’hui et pour la pratique nationale par le CNGOF et la Haute Autorité de Santé (HAS), pour l’accouchement voie basse, par l’administra- tion intraveineuse ou intramusculaire de 5 à 10 UI de Syntocinon® au dégagement des épaules aussi appelée délivrance dirigée [8-10]. Cette prise en charge consiste également en la mise en place d’un sac de recueil après l’expulsion afin d’évaluer les volumes, la surveillance de la déli- vrance normale par la manœuvre de mobilisation utérine vers le haut, la surveillance systéma- tique de toute accouchée deux heures en salle de travail et la délivrance artificielle en cas de non-décollement 30 minutes après l'accouchement. Malgré cette prise en charge, si toutefois l’HPP a lieu, une prise en charge secondaire a été définie par le CNGOF sous forme de dia- gramme interventionnel (cf. annexe I).
Show more

75 Read more

Show all 10000 documents...

Related subjects