Haut PDF Gestion de la limite cervicale dans les restaurations postérieures indirectes collées

Gestion de la limite cervicale dans les restaurations postérieures indirectes collées

Gestion de la limite cervicale dans les restaurations postérieures indirectes collées

La gestion des limites cervicales est un enjeu majeur pour la réussite de nos préparations, cependant des préparations juxta ou sous-gingivales posent différents problèmes techniques auxquels nous nous intéressons. Pour palier à ses difficultés cliniques des techniques existent, parmi elles l’élongation coronaire, technique chirurgicale largement décrite dans la littérature et ce depuis de nombreuses années consistant à exposer le bord cervical sous gingival par déplacement des tissus de soutien en situation apicale. Jugée parfois trop invasive par certains auteurs, Dietschi et Spreafico en 1998 ont proposés une technique destinée à favoriser la conservation tissulaire et à permettre la réalisation de collage, la remontée de marge. Celle-ci consiste au repositionnement coronaire des limites de préparation de situations intrasulculaires à supra-gingivales. Devant l’intérêt grandissant de cette technique nous proposerons, dans ce travail, de définir un protocole opératoire à la remontée de marge, et qui sera illustré par un cas clinique.
En savoir plus

58 En savoir plus

Reconstitutions partielles indirectes antérieures et postérieures et leur temporisation

Reconstitutions partielles indirectes antérieures et postérieures et leur temporisation

La limite cervicale idéale est juxta ou légèrement supra-gingivale et suit le feston gingival. Du fait des propriétés optiques des restaurations céramiques collées, le joint dento-prothétique est invisible, de plus son hygiène est beaucoup plus facile à entretenir du fait de son accessibilité. La limite infra-gingivale ne doit concerner que quelques exceptions: elle permet au prothésiste d’augmenter l’importance du profil de convergence pour refermer des diastèmes ou combler des triangles noirs. Elle permet aussi de masquer un brutal changement colorimétrique sur les dents fortement dyschromiées. Enfin, elle peut aussi concerner les incisives riziformes, car dans ce cas de figure c’est le profil d’émergence visé qui va guider la hauteur de la limite cervicale. Cette préparation se limitera à 0,5 millimètre de la crête gingivale, sinon le collage ne sera pas correctement contrôlé du fait de la forte présence d’humidité.
En savoir plus

86 En savoir plus

Restaurations partielles indirectes collées : préparations et situation de la limite esthétique

Restaurations partielles indirectes collées : préparations et situation de la limite esthétique

Déplacer la limite esthétique apicalement, au niveau du tiers cervical est une solution proposée par de nombreux auteurs tels que Marco Veneziani, Federico Ferraris, Maxime Drossart, Panaghiotis Bazos, David Gerdolle et d’autres. Cependant une limite esthétique en juxta-gingival permet d’obtenir de meilleurs résultats esthétiques, évitant la gestion du joint et de la transition entre surface amélaire et RPIC. Dans ce cas, l’esthétique est satisfaisante pourvu que la teinte soit bien choisie en fonction des dents adjacentes seulement. Le joint de colle n’est pas visible, il n’y a pas de dégradé de teinte à anticiper, mis à part celui des dents adjacentes. Cependant, le travail du praticien demandera plus de technicité en terme préparation et d’isolation lors du collage. De plus, le compromis entre préservation tissulaire et esthétique devra être évalué, le coût biologique pris en compte et discuté avec le patient.
En savoir plus

79 En savoir plus

Restaurations indirectes collées sur dents dépulpées postérieures : que choisir ?

Restaurations indirectes collées sur dents dépulpées postérieures : que choisir ?

j) Une limite en congé est préconisée au niveau des cuspides recouvertes. Par ailleurs, Gerdolle et al. (2014) 60 , ont publié un article dans lequel ils détaillaient les formes de préparations selon des impératifs biomécanique, liés aux matériaux et esthétique. Parmi les impératifs biomécaniques, ils préconisaient au maxillaire un recouvrement dans le cas d’un rapport hauteur/largeur supérieur à 1mm et à la mandibule, un recouvrement des parois d’épaisseur inférieures à 2mm pour éviter les fractures. En ce qui concerne les impératifs liés aux matériaux, cet article nous incite à privilégier des pièces de 2-3mm d’épaisseur régulière pour éviter les contraintes internes sources de microfissures 61 . En effet, une épaisseur inférieure à 2mm entraine une plus grande
En savoir plus

77 En savoir plus

Concepts actuels de préparation pour restaurations partielles postérieures collées

Concepts actuels de préparation pour restaurations partielles postérieures collées

2.3.2.2.1 La remontée de la marche proximale (4), (11), (14), (19) Les cavités profondes de classe II compliquent les étapes de prise d’empreinte, de pose de la digue lors du collage et de mise en place de la pièce prothétique. Pour pallier à cela, il a été proposé de relocaliser la marche cervicale. Cette technique a été décrite, dans le cas des restaurations indirectes, tout d’abord par Dietschi et Spreafico en 1997 (CMR : Cervical Margin Relocation) puis par Magne en 2012 (DME : Deep Margin Elevation) comme une alternative à l’élongation coronaire chirurgicale (13), (14). Elle doit être associée au scellement dentinaire immédiat et à une résine composite fluide pour obturer les tubuli dentinaires, éliminer les contre-dépouilles, renforcer les cuspides affaiblies et optimiser la géométrie de la cavité au même titre qu’un substitut dentinaire dans une cavité de classe I. Magne (13), (14) a proposé un protocole précis de réalisation de cette remontée de la marche proximale. La pose de la digue et d’une matrice suivant parfaitement le profil d’émergence de la dent est indispensable. Une radiographie permet de contrôler la parfaite adaptation de la résine composite (19). Les recommandations évoquées plus haut s’appliquent au choix des biomatériaux utilisé pour la remontée de la marche et la mise en place du substitut dentinaire. Le matériau doit résister à la dégradation par les fluides buccaux et être bien toléré par le parodonte. Il est donc préférable d’utiliser de la résine composite associée à un système adhésif en trois temps (mordançage/rinçage, primer et adhésif) (4), (13). Cependant, le manque de recul clinique et les rares données bibliographiques incitent à la prudence dans l’indication de ces techniques, la région cervicale étant un environnement difficile à contrôler et à maintenir dans un état sain (4).
En savoir plus

94 En savoir plus

Facteurs prédictifs de rotation des variétés postérieures en occipito-sacré

Facteurs prédictifs de rotation des variétés postérieures en occipito-sacré

Au vu des complications entraînées par la persistance des variétés de présentation postérieures, il paraît utile de les diagnostiquer le plus tôt possible afin de tout mettre en œuvre pour que celles-ci tournent en occipito-pubien (OP) avant le dégagement. L’utilisation de l’échographie en salle de naissance permet de confirmer le diagnostic de variété postérieure en cas d’incertitude clinique [3]. En ce qui concerne la rotation manuelle des variétés postérieures en variétés antérieures, elle réduirait le nombre de césariennes, limiterait le rallongement de la 2 e phase du travail, diminuerait le nombre de déchirures du 3 e et 4 e degré et d’hémorragies du post-partum, mais augmenterait le nombre de lésions cervico-vaginales et le nombre d’apparition ou d’aggravation d’anomalies du rythme cardiaque fœtal [4].
En savoir plus

32 En savoir plus

Évaluation de l'efficacité de la maturation cervicale par l'acupuncture

Évaluation de l'efficacité de la maturation cervicale par l'acupuncture

4 Résumé et mots clés (1) But : La maturation cervicale par l'acupuncture nécessite plusieurs séances, mais il n'est pas toujours possible de les réaliser. Le but de notre étude était de déterminer l'influence du nombre de séances sur l'efficacité de la maturation. (2) Matériels et méthodes : Trois cohortes de patientes, appariées sur la parité et le caractère cicatriciel ou non de leur utérus, ont été formées en fonction du nombre de séances dont elles avaient bénéficié. Nous avons recueilli, pour chaque patiente, le score de Bishop calculé lors de la consultation du neuvième mois de grossesse (ou lors de la première séance d'acupuncture si celle-ci précédait la consultation du neuvième mois) et lors du diagnostic de mise en travail ou de la décision de déclenchement ou de césarienne prophylactique. La différence entre ces deux scores était appelée delta Bishop. Les moyennes des deltas Bishop ont été comparées entre les trois cohortes. (3) Résultats : Nous n'avons pas montré de différence statistiquement significative entre les deltas Bishop. (4) Conclusion : L'efficacité de l'acupuncture dans la maturation cervicale n'est pas influencée par le nombre de séances ou bien l'acupuncteur réussit à s'adapter au nombre de séances qu'il pourra réaliser. Cependant, notre étude manque de puissance. Il est nécessaire de réaliser d'autres études pour appliquer ces conclusions à la pratique.
En savoir plus

43 En savoir plus

Comment j'explore une masse cervicale chez l'enfant

Comment j'explore une masse cervicale chez l'enfant

Escherichia coli (6,3%). l’ examen général L’interrogatoire ayant déjà permis de préciser les mode et moment de survenue de cette ou de ces adénopathies, l’examen clinique complet va permettre, lui, de préciser l’état général (fièvre, asthénie, anorexie ou amaigrissement) avec pour but d’identifier une possible maladie systémi- que. D’une part, il existe un certain nombre de pathologies qui se caractérisent par des adéno- pathies de localisation principalement cervicale, avec de très rares adénopathies périphériques. D’autre part, certaines affections, comme la mononucléose, peuvent toucher les aires gan- glionnaires cervicales mais aussi d’autres aires ganglionnaires périphériques (Tableau II). Les adénopathies cervicales et sous-maxillaires sont rares chez les nourrissons de moins de 12 mois; cependant, elles sont communes chez les enfants plus âgés. Il est donc prudent de palper toutes les aires ganglionnaires périphériques, prin- cipalement celles des membres supérieurs. La mise en évidence d´une hépatomégalie ou d´une splénomégalie peut orienter le diagnostic vers une maladie systémique. La mesure du poids de l´enfant et de sa hauteur, le tout reporté sur la courbe de croissance, permet de suspecter une malnutrition ou une faible croissance, facteurs qui peuvent suggérer une maladie chronique comme tuberculose, pathologies malignes ou immunodéficience.
En savoir plus

6 En savoir plus

Interactions multi-points indirectes sur grands écrans

Interactions multi-points indirectes sur grands écrans

Ces r´esultats pourraient ˆetre valid´es en repensant compl`etement le protocole d’exp´erimentation. Nous pourrions segmenter l’´etude en une tˆ ache de posi- tionnement avec un seul curseur, afin de valider le curseur multi-doigt et la possibilit´e de coordonner les manipulations. Une seconde exp´erience de s´e- lection multiple de cibles permettrait d’´evaluer les performances du jonglage entre plusieurs curseurs d´ej` a cr´e´es et de comparer cette approche ` a l’inter- action absolue – et ses probl`emes de pr´ecision – et ` a la r´epartition statique de deux p´eriph´eriques vers deux HandCursors. Enfin l’interaction bimanuelle simultan´ee pourrait probablement ˆetre facilit´ee en am´eliorant la fonction de transfert et en r´eduisant sensiblement la diff´erence de taille entre l’espace d’en- tr´ee et l’espace d’affichage (30 fois plus large dans notre cas). Le param´etrage de ces deux facteurs r´eduirait le nombre de d´ebrayage et l’impression de d´e- couplage entre les mains et les curseurs. Moscovich et Hughes ont montr´e dans leur ´etude sur les mises en correspondance indirectes multi-doigts [66] que les manipulations ` a une seule main ´etaient compatibles avec des transformations entre les espaces d’entr´ee et d’affichage. Dans leur exp´erience, une rotation de l’espace de travail n’entraˆınait qu’une l´eg`ere hausse du taux d’erreur pour la manipulation ` a une main. Dans le mˆeme temps, la mˆeme modification augmen- tait significativement le taux d’erreur lors de manipulation faisant intervenir un doigt de chaque main. Le d´ecouplage entre les doigts et les points manipu- l´es dˆ u ` a la fonction de transfert d´egrade les performances des manipulations bimanuelles coordonn´ees.
En savoir plus

125 En savoir plus

Les facettes céramiques collées : protocole clinique

Les facettes céramiques collées : protocole clinique

-les céramiques a base de zircone : elles sont constituées principalement d’oxyde de zirconium (ZrO2). Dans ces deux dernières catégories l’incorporation d’oxyde d’alumine ou de zirconium ainsi que la mise au point de céramiques dans lesquelles la phase cristalline est devenue prépondérante ont permis d’obtenir des matériaux très résistants qui permettent la réalisation de restaurations prothétiques unitaires et plurales en céramique, sans armature métallique. Ces matériaux, en raison de leur opacité, sont utilisés en lieu et place de l’armature métallique des coiffes céramo-métalliques. On parle de céramiques d’infrastructure.
En savoir plus

79 En savoir plus

Les quartiers 'ghettos' : des étiquettes collées sur des phénomènes complexes?

Les quartiers 'ghettos' : des étiquettes collées sur des phénomènes complexes?

>> Actions de mobilisation et d’engagement de la population dans son quartier (en complément d’autres actions plus structurelles): actions qui améliorent l’attractivité du territ[r]

56 En savoir plus

Des interactions indirectes entre les proies

Des interactions indirectes entre les proies

Plus récemment, une étude a été menée sur les interactions liant le puceron Acyrtho- siphon pisum et le charançon Hypera postica avec deux prédateurs naturels, la coccinelle Coccinella septempunctata et le parasitoïde Bathyplectes curculionis dans des champs de luzerne dans l’Utah (Evans and England, 1996). Le parasitoïde attaque spécifiquement le charançon mais, s’il n’attaque pas directement les pucerons, il se nourrit de leur miellat qui augmente sa longévité et peut ainsi favoriser la pression de prédation sur le charançon. De même, les coccinelles sont des prédateurs généralistes dont la pression de prédation est accrue par l’augmentation de la densité du puceron et du charançon, et dont l’effet négatif se fait sentir tout particulièrement sur le puceron, mais reste peu évident sur le charançon. Les interactions indirectes entre le puceron Microlophium carnosum de l’ortie et le puceron du pois Acyrthosiphon pisum par l’intermédiaire d’un ensemble de braconides ont été explorées dans les prairies mésiques du Silwood Park (Rott et al., 1998). Les colonies de puceron du pois ont montré des déclins plus forts en présence de colonies de puceron de l’ortie. Cependant, une série d’expériences a montré que chaque espèce de pucerons était attaquée principalement par un prédateur spécialiste. Un facteur expliquant la compétition apparente observée serait en fait liée à l’agrégation de prédateurs communs sur l’habitat des pucerons en raison de leur attirance pour la biodiversité du milieu.
En savoir plus

233 En savoir plus

Diagnostic et prise en charge des variétés postérieures : comparaison entre des variétés postérieures tournant spontanément en occipito-pubien et des variétés postérieures tournant spontanément en occipito-sacré

Diagnostic et prise en charge des variétés postérieures : comparaison entre des variétés postérieures tournant spontanément en occipito-pubien et des variétés postérieures tournant spontanément en occipito-sacré

Cela constitue un biais dans l’analyse puisqu’en réalité il est possible qu’une position ait été proposée mais non notée sur le partogramme. Les positions « lambda» regroupent également les changements de positions pour ARCF et les positions pour le début des EE, puisque le but de ces positions n’est alors pas la rotation de la variété postérieure en antérieur. Elles regroupent également les positions assises qui n’ont pas été décrites par Bernadette De Gasquet comme pouvant avoir un rôle dans la rotation des variétés postérieures.
En savoir plus

48 En savoir plus

Expérimentation et modélisation du comportement mécanique de structures marines collées et aéronautiques collées-boulonnées

Expérimentation et modélisation du comportement mécanique de structures marines collées et aéronautiques collées-boulonnées

Les attentes industrielles auxquelles nous avons répondues sont la caractérisation de la colle qui a été développée pour cette application 1 , la modélisation de son comportement et la [r]

156 En savoir plus

Réhabilitation esthétique et fonctionnelle d’une patiente souffrant d’érosion dentaire par combinaison de restaurations directes et indirectes minimalement invasives : à propos d’un cas clinique original

Réhabilitation esthétique et fonctionnelle d’une patiente souffrant d’érosion dentaire par combinaison de restaurations directes et indirectes minimalement invasives : à propos d’un cas clinique original

Pour les faces vestibulaires des dents maxillaires, nos attentes portaient sur un résultat esthétique satisfaisant, durable, répondant à une stratégie d’économie tissulaire maximale. Comme pour les autres restaurations, la dimension économique rentrait également en compte. Notre choix s’est porté sur les restaurations au composite en technique directe, par stratification. Il a permis à la fois une économie tissulaire et une diminution du coût de la thérapeutique, évitant une étape de conception au laboratoire. Les restaurations antérieures au composite permettent une absence totale de préparation. Le taux de survie des composites antérieurs dans le traitement de l’usure dentaire a fait l’objet d’une revue systématique publiée en 2016 par Ahmed KE et al. : le taux de survie était respectivement de 90% et 50% à 2 ans et demi et à 5 ans. Les composites permettent l’obtention de bons résultats à court et moyen terme mais méritent de plus amples investigations pour évaluer leur survie à long terme dans le cas d’érosion dentaire (92). Dietschi D. et al. en 2016 ont décrit la technique de stratification au composite pour la création d’un mimétisme de la nature optimal (93).
En savoir plus

74 En savoir plus

Restaurations directes des dents cuspidées : considérations occlusales

Restaurations directes des dents cuspidées : considérations occlusales

Les observations du système manducateur des mammifères nous amènent à la conclusion que forme et fonction sont réciproquement adaptées l’une à l’autre, et l’être humain ne semble pas faire exception. En effet, la mastication est dépendante des rapports qu’entretiennent les cuspides entres elles, l’anatomie occlusale « guide » le cycle masticatoire, lequel modèle progressivement les dents par abrasion physiologique. C’est pourquoi, dans les cas où nous notre restauration doit s’intégrer à l’occlusion du patient, il semble utile de considérer les mouvements masticatoires. En effet, les concepts gnathologistes apparaissent incomplets ou inapplicables lors de petites réhabilitations pour lesquelles nous n’imposons pas de concept occlusal mais où nous souhaitons, au contraire, nous inclure dans l’occlusion préexistante. Se contenter de tester les mouvements de diduction et de propulsion serait se priver d’informations quant à la cinématique mandibulaire « quotidienne ». C’est pourquoi, nous proposons ici d’inclure une vérification des contacts en mastication en plus du contrôle des contacts lors des mouvements excentrés pour un réglage plus subtil des restaurations occlusales. L’objectif est que notre thérapeutique ne constitue pas un élément potentiellement iatrogène dans l’occlusion de nos patients (car bien que le système manducateur présente une grande adaptabilité, celle-ci n’en reste pas moins limitée).
En savoir plus

112 En savoir plus

La prise en charge des présentations céphaliques en variétés postérieures par les sages-femmes

La prise en charge des présentations céphaliques en variétés postérieures par les sages-femmes

l’école, on a appris que face à une variété postérieure, il faut mettre du Syntocinon®. » SFD1. L’ocytocine permet de prendre en charge les stagnations lorsqu’elles sont dues à une hypocinésie. Nous avons pu voir que la rotation du fœtus est liée à la flexion de sa tête qui pourrait être facilitée par une bonne contractibilité. Cependant il n’y a aucune étude démontrant l’effet de l’ocytocine sur les variétés postérieures. De plus, face à des contractions de fréquence et d’intensité convenables, son emploi systématique pourrait entraîner des hypertonies et des hypercinésies. Il semble donc qu’il n’y ait aucun intérêt à utiliser systématiquement cette hormone dans la prise en charge d’une variété
En savoir plus

91 En savoir plus

Arthroplastie discale cervicale : moyens d'évaluation et analyse biomécanique

Arthroplastie discale cervicale : moyens d'évaluation et analyse biomécanique

la prothèse : plus haut pour Prestige LP que pour Prodisc – C. Ce résultat suggère que la géométrie de la prothèse discale exerce une influence non négligeable sur la cinématique intervertébrale in vivo, même s’il n’est pas le seul paramètre qui détermine la cinématique. Bien sûr, cette étude est limitée par la faible précision de la mesure des amplitudes et surtout du CMR, déjà rapportée par les différents auteurs 59, 66-68, 70 . De plus, l’étude bidimensionnelle est soumise à la qualité des radiographies qui doivent être de profil strict pour être interprétables sans biais. Une autre limite de cette étude apparaît dans la grande variabilité interindividuelle d’amplitude et de position du CMR qui suggère l’influence de conflits cinématiques potentiels multifactoriels in vivo par action des tissus de voisinage (os, ligaments, muscles). Cependant l’analyse d’un grand nombre de cas et la prise en compte de l’incertitude de chaque mesure par logiciel permet de dégager des tendances qui aident à la compréhension du fonctionnement biomécanique réel des prothèses discales cervicales.
En savoir plus

109 En savoir plus

Hernie discale cervicale ( A propos de 56 cas )

Hernie discale cervicale ( A propos de 56 cas )

Par contre dans les formes aiguës intenses, le repos est complet et absolu au lit. La tête doit être callée par des coussins ; le degré de décubitus le plus confortable doit être déterminé dans chaque cas. Cependant, il est toujours important de maintenir une lordose cervicale en glissant sous la nuque, sur l’oreiller, un relief ferme (une serviette roulée voire un cylindre ferme), faute de quoi la pression sur les bosses occipitales crée une mise en cyphose mal tolérée. Inversement, la lordose maintenue ne doit pas être excessive car elle peut majorer le conflit vertébro-radiculaire. Elle est donc souvent déterminée par tâtonnement, en variant le volume du relief utilisé.
En savoir plus

151 En savoir plus

Approche thérapeutique de la carie profonde des dents postérieures en denture permanente

Approche thérapeutique de la carie profonde des dents postérieures en denture permanente

Figure 28 : Eviction partielle et mise en place du champ opératoire, Soprolife ® en mode fluorescence, la dentine en fond de cavité apparait rouge foncé, dent 35. 29[r]

56 En savoir plus

Show all 4802 documents...

Sujets connexes